Retrouvez dans notre article les informations startup à ne pas manquer. Aujourd’hui : la demande de brevets, la quatrième promotion SAP.iO, la création d’entreprise et l’Anssi.

Demandes de brevets européens : la Chine s’impose dans le numérique et éloigne la France du podium

Les demandes de brevets auprès de l’Office européen des brevets (OEB) ont encore augmenté en 2019, tirées par l’essor du numérique et des technologies pour la 5G, qui permet à la Chine de ravir à la France la 4ème position du classement, a annoncé l’OEB jeudi. Avec 181 000 demandes en 2019, l’Office a enregistré un nouveau record, essentiellement dû au numérique et à l’informatique et dopé par les demandes venues de Chine en augmentation de 29,2%. Le chinois Huawei devient même le plus gros demandeur de brevets en Europe tous secteurs confondus. La Chine a multiplié son activité par six en dix ans. 

Avec 10 163 demandes déposées en 2019, la France se tasse pour la deuxième année consécutive. Ce repli est plus significatif dans le numérique et les transports. Il s’explique par le ralentissement de la demandes de certains grands groupes historiquement bien classés,  comme Valeo, mais également parce que certains pourvoyeurs de brevets ont changé de pavillon. Malgré son ralentissement, le secteur des transports reste toutefois un mastodonte en France, et encore plus dans le reste de l’Europe, dont de nombreux groupes d’importance sont originaires.

Grâce à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) ou le groupe Sanofi, la France se montre particulièrement dynamique dans le domaine des sciences de la vie. Le recul de Valeo est compensé par l’émergence du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA). Avec 597 demandes, l’institut de recherche publique français devient le meilleur élève du paysage national.

Lire la suite